Construction : revêtements écologiques

Revêtement écologique

A chaque étape de la construction d’une maison, il convient de se poser les bonnes questions afin d’optimiser le budget consacré aux travaux. Ainsi, il y a la phase de conception, suivie de celle du financement, puis viennent les travaux de second œuvre. Durant ces différentes phases, le choix des matériaux permet de construire de manière écologique. Pour l’heure, abordons la question des revêtements (murs et sol).

Les revêtements muraux écologiques

Le but ici est de permettre aux murs de "respirer" sans dégager de matières toxiques. Les matériaux écologiques sont alors requis. Ainsi, quand on choisit d’apposer un papier peint, il est bon de préférer un papier peint recyclé. Le papier peint tel qu’on le connaît contient malheureusement nombre de produits toxiques tels que les peintures, les solvants, etc. 

Utiliser du papier peint recyclé favorise l’emploi de matière première en provenance de forêts gérées de façon équitable. Second atout, ces papiers peints écologiques sont teints avec de l’encre intégrée, c’est-à-dire ne contenant pas de solvant et fabriquée à base d’eau. Pour un effet optimal, utiliser une colle végétale sans produit toxique. Ce papier peint écologique convient à toutes les pièces d’habitation, selon le style recherché.

Le choix peut aussi se porter sur les lambris (lames de bois), appréciables pour leur ton chaleureux. Le bambou ainsi que le châtaigner sont considérés comme les plus écologiques. Comme toutes les autres pièces de la maison (séjour, chambre), la salle de bain pourra être personnalisée avec goût grâce aux lambris.

Les revêtements de sol écologiques

Le revêtement du sol peut aussi se faire avec des matériaux naturels ou recyclés. Le choix est vaste : bois recyclé, liège, bambou, moquette écologique, caoutchouc (naturel ou écologique), sisal ou autres fibres… La différence avec le revêtement mural, c’est que le sol est beaucoup plus sollicité, étant donné que l’on y pose les meubles, les gens y marchent, etc. La résistance est donc requise, avec l’esthétique aussi bien évidemment, sans oublier l’entretien.

Le liège est une matière naturelle par excellence, ainsi que le caoutchouc à base d’hévéa, et aussi les fibres tressées avec style.

Décriée pour un temps à cause des acariens, il s’avère que la moquette est un bon isolant thermique et phonique. Faite avec une matière naturelle (laine, sans coloration), la moquette est résistante, et son entretien s’effectue en passant l’aspirateur. Certains modèles contiennent des agents éliminateurs de bactéries, encore plus de confort et de naturel !

Cet article vous a plu ? Votez ici :

Back to Top